Une enquête de l'Assurance maladie nous indique que les accidents du travail ont chuté de 18,8 % en 2021 par rapport à 2019. Ceci est bien sûr à mettre en rapport avec le chômage technique et la baisse d'activité dans de nombreux secteurs durant la période de la pandémie Covid 19. Cela concerne les activités de travail temporaire, le secteur tertiaire (23 % de baisse), les transports, l’édition et la communication (- 19 %), l’alimentation  ou le commerce non alimentaire (- 18 %). Le BTP a une baisse moindre (- 12,8 %). Par contre, les métiers mobilisés dans la même période ont vu leur sinistralité augmenter : les ambulances (+2,4 %), les centrales d’achats (+5 %) et la vente à distance (+14 %). Etonnamment, les activités d’action sociale et de santé, aussi en première ligne, ont néanmoins vu leur sinistralité baisser de 17 % en 2020. 

On peut se demander si les indicateurs de la sinistralité habituels recouvrent tous les effets particuliers et nouveaux sur la santé de cette période, notamment ceux liés au télétravail imposé ou ceux liés aux métiers qui se trouvés en première ligne.

Source : https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/768762/document/lessentiel_2020_-_sante_et_securite_au_travail_planche.pdf